fbpx Le plaisir de faire plaisir - Rising Up - Blog

Le plaisir de faire plaisir

20 décembre 2018  -   3 minutes

Nawal Abboub

Nawal est co-fondatrice et Directrice Scientifique de Rising Up. Elle est docteure en sciences cognitives (Université Paris Sorbonne Cité) et intervient en tant qu'enseignante à l'Ecole Normale supérieure.

« Depuis le temps qu’il voulait cette montre, je suis certaine que ça va vraiment lui faire plaisir ! » Qui n’a pas sauté de joie et de bonheur à la vue de ce cadeau offert par un proche, surtout si on l’attendait depuis longtemps ? Mais qu’en est-il de celui qui vous l’a offert ? Ce fameux « plaisir d’offrir » qui sert même de slogan pour de nombreuses enseignes pendant ces périodes de fête est-il vraiment réel ?

Le don, le partage ou encore d’autre acte de générosité sont autant de comportements qui sont précieux et nécessaires dans tout type d’organisation ou communauté ! Ces comportements sont essentiels pour créer un lien social fort, ou encore favoriser l’entre aide, l’équité, la réciprocité ou encore la coopération entre pairs. Mais que nous disent les sciences cognitives à propos de cela ?

Lorsque nous recevons des cadeaux, nous ressentons la plupart du temps -sauf si le cadeau n’est pas à notre goût- un plaisir intense ! Mais pourquoi et comment cela se passe dans notre cerveau ?

Quand nous recevons un cadeau, ou tout autre récompense, un réseau très particulier de neurones s’active ! Ce réseau est en fait un groupe de régions cérébrales interconnectées, que l’on appelle le circuit de la récompense (1). Ce circuit est constitué de plusieurs structures cérébrales qui communique les une avec les autres: une plutôt interne comme le striatum — à l’intérieur de notre cerveau- et une autre plutôt corticale comme le cortex préfrontal -à l’avant de notre cerveau-.

Ce circuit est activé par un neurotransmetteur -composé chimique libéré par nos neurones — qui est responsable de ce sentiment de plaisir : la dopamine! Autrement dit quand nous recevons un cadeau ou que nous mangeons notre plat favori, c’est l’activation de ce réseau via la dopamine –libéré dans ce circuit à la vue de cette récompense- qui va engendrer ce fameux sentiment de plaisir !

Mais ce qui est très intéressant c’est que ce circuit ne s’active pas uniquement lorsque nous recevons un cadeau ! Il s’active également lorsque nous en offrons (2)! Mais comment expliquer ce partage d’émotion alors que nous ne recevons pas nous-même de cadeau ?

Lorsque nous faisons des actes de générosité ou des dons, des études ont montré que le circuit de la récompense -striatum et cortex préfrontal- s’active, mais pas que ! Une région impliquée dans le processus d’empathie et de prise du point de vue de l’autre -la jonction temporo-pariétale– est également activée ! Dans un sens, quand nous offrons un cadeau à un proche, nous éprouvons du plaisir parce que nous nous mettons à sa place ! D’ailleurs, plus nous nous montrons généreux, plus la connexion entre la jonction et le striatum est élevée (3). Autrement dit plus nous sommes généreux, plus cela nous rend « heureux ». Ce fameux « plaisir d‘offrir » prend alors tout son sens !

Ces données nous montrent donc que les actes de générosité et le sentiment de plaisir sont intrinsèquement liés dans notre cerveau !

Utilisons donc ces clefs de lecture issus des sciences cognitives pour mieux décrypter nos comportements altruistes et profitons de ces moments de partage autant en recevant qu’en offrant des cadeaux. Favorisons ces comportements de générosité et développons une culture du partage dans nos vies personnelles mais aussi professionnelles et surtout ne les restreignons pas aux périodes de fêtes!

Références

  1. Olds, J., & Milner, P. (1954). Positive reinforcement produced by electrical stimulation of septal area and other regions of rat brain. Journal of comparative and physiological psychology, 47(6), 419.
  2. Morelli, S. A., Sacchet, M. D., & Zaki, J. (2015). Common and distinct neural correlates of personal and vicarious reward: A quantitative meta-analysis. NeuroImage, 112, 244–253.
  3. Park, S. Q., Kahnt, T., Dogan, A., Strang, S., Fehr, E., & Tobler, P. N. (2017). A neural link between generosity and happiness. Nature communications, 8, 15964.

Voir aussi

6 décembre 2017  -   2 minutes

« Connais-toi toi même » ou le développement de ses compétences
« Mais pourtant, j’étais certaine que je le savais!». A qui ce n’est pas déjà arrivé d’avoir ce sentiment de surprise, lorsque notre réponse à une question qui semblait si évidente, se révèle être complètement fausse ? La connaissance de soi notamment ...

10 septembre 2018  -   4 minutes

Et si l’on pouvait profiter des bienfaits des vacances toute l’année ?
« Pendant ce mois d’aout, je ne touche plus à mon ordinateur, je ne réponds plus au mail, bref je coupe tout ! J’en profite pour faire des choses que je n'ai pas l’habitude de faire ou encore je passe du temps ...

5 février 2018  -   4 minutes

Et s’il fallait se tromper pour mieux apprendre ?
« Qu’est ce que je suis bête d’avoir fait cette erreur» ou encore « Je n’ai pas pu répondre, je n’étais pas assez sure de moi! ». Qui n’a pas déjà prononcé une de ces phrases ? Nous faisons tous des erreurs, que ce ...
Voir tous nos articles